Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 00:00

La Fédération Internationale de Football FIFA a décidé de reporter sa sentence à l’encontre de la fédération égyptienne de football dans l’affaire de l’agression de la sélection algérienne au Caire le 12 novembre 2009. L’instance de Blatter a donc répondu favorablement à la requête de Samir Zaher et Mohammed Abou Rida pour ajourner sa décision qui provoquerait un traumatisme dans la rue égyptienne. Le président de la fédération égyptienne a adressé une requête urgente à la FIFA l’implorant de reporter le verdict, car il apparait aujourd’hui que la sanction sera sévère à l’encontre des égyptiens, au regard des dégâts matériels et psychologiques causés à la partie algérienne. Zaher a tenté de suscité la pitié de l’opinion publique, et de faire croire qu’il y avait des réunions de conciliations prévues pour désamorcer la crise et régler la question avec la médiation de personnalité qataries et saoudiennes, comme l’émir Soltane Ben Fahd, président général de la protection de la jeunesse et le président de l’UAF. Le président de la fédération égyptienne continue ses manipulations pour gagner du temps, en invoquant des pseudos réunions de conciliation. Ce que dément d’ailleurs la partie algérienne. Le président de la FAF Mohammed Raouraoua va jusqu’à dire qu’il ne faisait plus confiance aux déclarations des responsables égyptiens. La rue égyptienne reste dans l’expectative et elle fait craindre. C’est pour cela que la partie égyptienne tente de repousser le plus possible l’annonce du verdict de la FIFA, alors que les scandales dans le football égyptien, s’enchainent. Si le verdict de la FIFA tombe maintenant, Zaher tombera aussi et entrainera dans sa chute de nombreux responsables de son secteur accusés de corruption. L’affaire du club Zamalek pose un autre problème après qu’il ait accusé certaines parties de connivence avec Al Ahli, ce qui a amené ses supporters à prêter allégeance à l’Algérie et à hisser le drapeau algérien, défiant les responsables du football égyptien. La rencontre vendredi entre Al Ahli et le Zamalek pourrait dégénérer en émeutes. Ce qui confirmerait l’absence de fair-play chez le public égyptien. D’autre part, certaines sources indiquent que la sentence de la FIFA est déjà fixée, et il ne reste plus qu’à l’annoncer. L’Égypte jouerait trois matchs des éliminatoires du prochain Mondial hors des ses bases, en plus d’une forte amende ainsi que des excuses officielles à la partie algérienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by sandub - dans Articles
commenter cet article

commentaires

match complet